La préfecture (Basse-Terre)

 
 
La Préfecture

Le 19 mars 1946, à la demande unanime des élus, la Guadeloupe est érigée en département français.

Ce statut lui confère la même organisation administrative que les départements métropolitains sous réserve d'adaptations nécessitées par leur situation particulière (art.73 de la Constitution). La départementalisation a engendré des progrès incontestables.
Elle a permis des résultats éclatants dans le domaine de l'équipement : routes, ports, équipements sociaux… De ce point de vue, les Antilles Françaises bénéficient désormais des équipements caractéristiques des sociétés développées. Surtout, l'application aussi poussée que possible de la législation sociale a amélioré considérablement les conditions de vie de la population.

La petite histoire du Palais d'Orléans (bâtiment de la Préfecture)

La Préfecture_1

L'emplacement aujourd'hui occupé par les bâtiments de la Préfecture est une parcelle du terrain donné aux Jésuites en 1650 par le Gouverneur Charles Houël lors de la fondation de Basse-Terre. L'ordre des Jésuites disparut, puis en 1763, on construisit sur ce lieu un hôpital militaire qui fut brûlé pendant la période révolutionnaire, et rem placé par une caserne d'infanterie baptisée Caserne d'Orléans, en hommage au Duc d'Orléans, en juillet 1830. En 1933, le nouveau lycée de Basse-Terre s'installe dans le bâtiment sud-est qu'il occupera jusqu'en 1951.

Après le terrible cyclone de 1928, dans le cadre du programme de reconstruction des immeubles administratifs de la Guadeloupe confié à l'architecte Ali TUR, la construction d'une résidence du gouverneur et de ses hôtes est entreprise en 1932. Cette résidence, inaugurée en 1935 à l'occasion du tricentenaire des Antilles, reçoit le nom de Palais d'Orléans, et devient en 1951, le siège des bureaux de la Préfecture. L'architecte du Palais d'Orléans, Ali TUR, a été entre 1930 et 1940, le concepteur de tous les édifices administratifs et religieux de la Guadeloupe (Conseil Général, Palais de Justice de Basse-Terre et Pointe-à-Pitre, églises de Morne à l'Eau, Sainte-Anne, Saint-François…).
Depuis le mois d'avril 1996, les services du Secrétariat Général ont emménagé dans un nouveau bâtiment qui jouxte le Palais d'Orléans et qui s'intègre parfaitement dans le contexte architectural d'Ali TUR.

*  *  *